Rechercher
  • Sylvie - Azimuth coaching

Martxuka : La boutique salon de thé d'Adélaïde

Mis à jour : avr. 8

EDITO


L'idée de donner la parole à des professionnels pour que leur histoire inspirante vous donne des ailes me titillait depuis quelques temps !

Ils ont accepté de se raconter parce qu'il n'ont pas oublié les doutes, les pièges, les difficultés mais surtout parce qu'ils sont généreux.

Début mars Adélaïde a été la première à se prêter au jeu des questions d'Azimuth.

Nous ignorions à ce moment que nos vies allaient être bouleversées par la pandémie de Covid 19...

Pendant le confinement Martxuka est fermé mais je compte sur vous pour être là à la ré-ouverture pour les soutenir et vous régaler.


A St Jean de Luz, dès que vous poussez la porte de Martxuka , vous êtes cueillis par le parfum gourmand des pâtisseries maison et le sourire amical d'Adélaïde et son équipe

C'est en 2013 qu'elle a lancé un concept innovant pour l'époque de boutique salon de Thé.




Habituée des lieux, c'était une évidence de partager son témoignage dans ce premier billet consacré aux #créateursdentreprises.


C'est l'histoire d'une jolie jeune Mam'Entrepreneuse, une aventure humaine avant tout, de celles qui mettent une bonne claque aux déprimés du cookie et vous donnent envie de vous lancer dans les projets les plus fous pourvu qu'ils résonnent en vous.


Raconte-moi ton parcours Adé


Je suis d'Urrugne, j'ai 34 ans, j'ai fait des études d'Histoire et Anthropologie qui m'ont amenée à vivre au Quebec pendant 7 ans.

Tout a basculé l'année où je terminais mon Doctorat.

A cette époque je me destinais à être enseignante/chercheuse mais des soucis personnels ont provoqué une grosse remise en question :

J'ai réalisé que ma voie était ailleurs !

Avec le recul je pense que je recherchais davantage de proximité, d'écoute, d'échanges avec les gens.

C'est quelque chose de vital pour moi : j'ai besoin de créer du lien social, j'étais très investie dans des associations, j'ai même été Présidente de l'Euskal Etxea pendant quelques années.

Je commençais aussi à faire des pâtisseries et les vendre sous l'appellation "La cerise sur le gâteau".

J'ai tout plaqué et je suis rentrée au Pays Basque.


Le projet Martxuka


Confortablement calée dans le canapé je savoure un rooibos citrus en buvant ses paroles, l'oeil pétillant elle continue :

A l'origine j'ai imaginé Martxuka pour ma soeur qui travaillait dans la restauration mais elle savait avant moi que ce projet c'était le mien ! D'ailleurs elle s'est reconvertie dans les assurances :-)


En novembre 2013 j'ai ouvert à Urrugne dans un petit local avec ce concept de salon de thé boutique où les créateurs(trices) locaux proposent des produits artisanaux en dépot vente.


J'étais hyper motivée mais mon entourage m'a prise pour une folle.

J'avais très peu de moyens, mon conjoint et mes parents m'ont soutenue et entourée de leurs compétences.

Tout était issu de récup, on a fabriqué les meubles, affiné la stratégie de communication et c'est parti.


A quoi contribue ce projet pour toi ?


La réponse fuse sans l'ombre d'une hésitation

Il répond à mes valeurs éthiques et esthétiques : j'aime l'artisanat, le fait-main.

Au Québec il existait déjà des endroits comme celui-ci, ça m'a inspiré.


J'ai crée l'espace dont je rêvais :

Un lieu de rencontres convivial et intergénérationnel où les personnes peuvent prendre du temps pour elles et développer leur créativité en participant à des ateliers.

On en organise régulièrement :

Fabriquer sa lessive maison, ses cosmétiques, des bouquets de fleurs etc...


Fin 2014 j'ai fait un break, confié l'affaire à ma soeur pour partir avec Jean: on a fait un road-trip d'un an, riche de rencontres et de découvertes.

Au retour j'ai cherché un local plus grand, pour travailler en équipe.

C'était une évidence, on voulait un bébé, il fallait trouver un compromis pour pouvoir lui consacrer du temps, ne pas être esclaves de Martxuka.


Quelles compétences as-tu développées ?

Je vois Martxuka comme un laboratoire humain ; je tiens à ce que tout le monde y trouve son compte, c'est un espace collaboratif dans lequel chacun a une approche différente du travail.


J'ai appris qu'on peut être heureux si on sait apprécier le travail des autres même s'il est différent de notre propre idée.

C'est une super équipe !

Toutes les trois sont très impliquées.

J'ai dû faire face à des situations difficiles parfois, ça m'a rendue plus déterminée.


Comment te sens-tu par rapport à la charge de travail ?


Bien sûr, tout n'est pas rose, c'est une grosse responsabilité, il y a trois salaires à sortir en fin de mois et il y a eu beaucoup de changements cette année.

Je me sens libre et motivée même si je manque de temps pour moi, pour un peu de repos.

Zéro vacances c'est dur !

Mon plus gros défi consiste à concilier ma vie familiale et mon travail.


Qu'est ce qui serait WAOUH ?


Le rêve serait de pouvoir faire des coupures deux mois par an et partir en voyage : c'est une passion, un équilibre important pour notre couple et pour l'éducation de notre enfant.


Des projets ?


Depuis l'été dernier je gère aussi un restaurant dans un camping à Hendaye, c'est une expérience excitante : j'adore !

D'ici 3 à 5 ans j'ai envie de m'impliquer dans d'autres projets, j'y pense déjà un peu , beaucoup (rires)...


Un conseil pour celles et ceux qui sont tentés par l'entrepreneuriat ?


Il ne faut pas avoir d'exigences financières trop élevées, surtout au début, ne pas se mettre de freins, de barrières.

Il n'y a rien de mieux que de faire ce qu'on aime !

J'ai eu la chance de recevoir une éducation très positive, ça a développé ma confiance en moi, c'est le plus beau des cadeaux, je ferai en sorte de le transmettre à mon tour à mes enfants.

Derrière chaque création il y a un homme, une femme dont la motivation prend sa source dans les valeurs profondes et authentiques qui les animent. Etre au clair avec Soi , se connaître est une étape préalable indispensable à la cohérence du projet. #reconversionprofessionnelle

C'est ainsi que s'alignent Volonté, Motivation et Détermination :

La tête, le coeur et les tripes ...


Milesker, Merci Adélaïde pour ce témoignage inspirant !

Propos recueillis le 2 mars 2020

Pour en savoir plus : https://www.facebook.com/Martxuka



ADRESSE

129 Rue Ernest Fourneau

64310 ASCAIN

CONTACT

Sylvie Garcia

Créatrice d'Azimuth

Coach RNCP certifiée en

Process Communication®

Tel 0661426969

  • Facebook Social Icône
  • White LinkedIn Icon

Suivez moi

© 2020 Proudly created by Azimuth with Wix.com